Innover le nomade


CONTEXTE

On a estimé qu’à chaque instant, il y a plus de 500 000 personnes au-dessus de nos têtes ou plus précisément en avion. Cette valeur doublera prochainement portant à plus d’un million de personnes étant à un instant T dans les airs en train de voyager. Le nomadisme est un filtre efficient pour décrire nos sociétés humaines : d’une part, il y a le nomadisme contraint, celui de la guerre, des famines et des conditions climatiques. D’autre part, il y a le nomadisme de classe, celui décrivant les milieux aisés qui ont le loisir et le pouvoir de se déplacer, pour le travail ou les loisirs.

Dans tous les cas, le nomadisme interroge la société : qui bouge et comment, ce que l’on transporte et laisse, pose des questions de durées, durées des déplacements, des positions sédentaires, des lieux d’accueil, des lieux ressources, des lieux sanctuaires.

Des inventions récentes, l’internet, le téléphone portable, le GPS, transforment aussi le nomadisme en le rendant aussi omniscient, hyper communiquant, donnant l’illusion d’ubiquité. En devenant hyper présent, le nomade est aussi hyper dépendant, paradoxalement plus fragile.

En trois jours, des équipes regroupant des étudiants des trois écoles auront à inventer des solutions spatiales / techniques / de communication… innovantes permettant d’améliorer les conditions de nomadisme contemporain et futur

 

OBJECTIFS

Le séminaire place les étudiants dans une démarche d’innovation dans un délai très court. Pour réussir, ils doivent penser et agir de façon pluridisciplinaire, allier des compétences multiples et concevoir une démarche globale de la définition de la proposition à sa distribution en passant par sa mise au point technique. Les étapes ne sont pas cloisonnées, chacune dépend de l’autre dans un arbre de conséquences qu’elles soient pratiques, techniques, symboliques ou financières. Les notions de valeur, d’impact sociétal, de bonnes pratiques sont autant d’éléments qu’il s’agit d’identifier et d’actionner.

 

ORIGINALITE DU SEMINAIRE

Ce séminaire propose de travailler et de réfléchir à plusieurs échelles, de la Tiny-House à la valide cabine, du cadre supérieur au migrant, de la situation de survie à la situation de loisir, de l’autonomie au plug-in system, il s’agit pour les étudiants de décrire une situation de départ, puis de concevoir en imaginant les modes de communication, de distribution et de valorisation de leur proposition.

La restitution des propositions se fait sous la forme d’une présentation scénographiée : présentation marketing, présentation à une ONG, journal télévisé, séminaire d’entreprise et d’une plaquette de présentation imprimée. La restitution doit contenir une présentation de l’innovation, sa faisabilité technique et son mode de distribution.

 

RESPONSABLES PEDAGOGIQUES

Laurent LESCOP